3 jours à Sapa

Après une nuit plutôt courte dans les bus de nuit vietnamien, nous arrivons à 5h du matin dans la ville de Sapa. Cette ville est située au nord de Hanoi, à environ 8h de bus.Nous sommes dès l’arrivée accueillis par des femmes en costumes traditionnels et par des « where are you from » et elles essayent déjà de nous vendre leurs « objets typiques ».  Autant vous dire que à cette heure là, nous ne sommes pas très ouverts à la discussion (et encore moins à l’achat).

Après avoir trouvé notre auberge nous faisons le tour de plusieurs agences qui organisent des treks dans les villages environnants et qui promettent de beaux paysages de rizières. Nous nous décidons finalement pour l’agence Nomadvoyage qui nous a semblé très professionnelle. Nous partirons donc le lendemain matin à 9h pour un trek de 2 jours en dormant une nuit en « homestay »(nuit chez les habitants… en théorie, je dis bien en théorie car en vrai cela se fait en dortoir dans une maison avec eau chaude et wifi, y’a quand même plus typique..

L’après-midi, nous décidons de louer une moto avec Tania et Daniel que nous avions rencontré dans une auberge à Hanoi. Ca sera l’occasion pour Vincent de me prouver ses talents de conducteur et pour nous deux, de découvrir les magnifiques montagnes qui bordent le nord du Vietnam formant une frontière naturelle avec la Chine.

Le lendemain matin c’est la départ pour le trek  avec notre guide Lam et dès le début nous sommes suivis par 3 femmes en habits traditionnels qui cherchent à nous vendre leurs bijoux, ceintures, sacs, etc. et cela durant les 4 premières heures de marches… ça devient fatiguant. Heureusement nous sommes dans un bon groupe. Le trek s’apparente plutôt à de la balade et les paysages sont vraiment très beau et il fait un temps de rêve. Nous traversons les rizières et les champs de mais, qui sont les deux cultures les plus cultivées ici. Notre guide est très gentille et discute avec nous dans un anglais plutôt bon. Nous traversons des villages qui nous semblent hors du temps, et pourtant plus l’on s’enfonce dans la campagne et plus nous sommes aussi étonnés par ce que nous pouvons voir. Par exemple, le village dans lequel on s’arrêtera pour manger proposera plusieurs cafés WIFI, des aménagements fait uniquement pour les touristes. Nous trouvons cela un peu dommage car cela casse tout le charme du petit village.

Lorsque le soir nous arrivons au « homestay », Vincent sort alors tout ses talents de persuasion auprès de la guide pour pouvoir passer une « vrai » nuit chez l’habitant. Il avait passé la journée à demander à notre guide si on pouvait dormir chez elle. Donc une fois arrivé au homestay, Vincent lui sort donc un « Mais on ne dort pas chez vous? » et là elle le prends vraiment au sérieux mais elle nous dis que il n’y a pas de wifi ni d’eau chaude , etc et l’on s’empresse donc de lui dire que cela nous est égal. Le couple de Tchèques avec nous étant autant motivés que nous, elle ne se fait pas presser et nous emmène avec plaisir chez son oncle qui habite sur les hauteurs du village.

Nous arrivons donc dans la maison de son oncle (qui s’avère être une femme, nous l’appellerons donc sa tante), très simple mais qui dispose d’une très belle vue. Nous y passerons une soirée magnifique où nous avons aidé à cuisiner (nous avons même fait des nems), nous avons discuté avec notre guide de sa famille et de ses habitudes(elle fait partie des black H’mong une minorité de la région), nous avons essayé de communiquer avec sa tante et son oncle qui ne parlaient pas anglais donc ça nous a valu quelques fou rires.

Nous avons mangé un des meilleures repas depuis le début du voyage, tout a base de riz bien sûr! C’était très frais et on a même eu des crêpes au petit dej! Le réveil par le coq le matin avait aussi quelque chose d’inoubliable. Alors vous voyez dans les films le coq il « Cocorico » au lever du soleil. Et bien là c’était toutes les 3 min de 5 h du matin jusqu’à à 7h… très sympa 🙂

Le deuxième jour,  Lam accepte de nous faire faire un détour pour que la marche qui devait être de 4 km en fasse une dizaine! Nous montons dans les collines et traversons les rizières, ce sont encore de magnifiques paysages à perte de vue, rizières en terrasse, cascades, etc.

Le trek se terminera par une baignade dans la rivière pour Vincent … et pour mon téléphone.Voulant tremper mes pieds dans la rivière je me suis approchée un peu trop près et j’ai glissé sur un rocher ce qui a valu un petit plongeon à mon téléphone (il est donc actuellement en réanimation dans un sac de riz!).

En résumé ce trek fut une très bonne expérience, les paysages magnifiques. Ce sera un très bon souvenir et cela est majoritairement dû à Lam, notre guide. En effet, elle nous a permis de sortir des sentiers habituels de ce trek plutôt touristique et nous a fait partager sa culture et l’on sentait que cela lui faisait plaisir. Concernant la ville de Sapa, elle n’a rien de vraiment intéressant et est beaucoup trop touristique à notre goût.

A suivre? Nous venons d’arriver à l’île de Cat Ba (dans la baie d’Halong) et nous partons demain pour deux jours sur un bateau… la vie est dure 😉

En direct: Nous partons faire notre 10 km le long de la côte de l’île de Cat Ba! Souhaitez-nous bonne chance!:)

———–

Logement: Sapa: Sapa Hostel (20 USD) – 1 Hoang Lien road,  Sapa town, Vietnam – http://sapahostel.com/

Trek: Vietnam Nomadtrails (28 USD) – http://www.nomadtrails.com.vn/index.html

5 thoughts on “3 jours à Sapa

  1. Les paysages sont magnifiques, j’ai hâte de voir les photos de la baie !! Profitez bien et bon 10km !!!

    1. On va essayer de prendre de belles photos, en espérant que la météo soit meilleure que aujourd’hui (très nuageux..).

  2. Je confirme les autres commentaires: les photos sont superbes !!!! et le blog est TOP

Laisser un commentaire